LES CATHERINETTES

L'association Les Catherinettes accompagne les structures festives et culturelles dans la mise en place de dispositifs de lutte et de prévention des violences sexistes et sexuelles en milieux festifs. La prévention et la sensibilisation en sont les deux axes principaux : ils peuvent être mis en place par le biais de formations et/ou d’interventions (ateliers, conférences, consultations…) auprès de professionnel·le·s du secteur ainsi que du grand public. Des équipes sont présentes sur le terrain pour sensibiliser, valoriser une culture du consentement et accueillir de potentielles victimes.

Logo et illustrations - Beplusing

Newsletter

NOTRE VISION

En 2017, nous avons vécu un sursaut mondial suite aux mouvements “me too” et “balance ton porc” (et bien d'autres). Cette mise en lumière a participé à la démonstration de la systématisation des violences sexistes et sexuelles et permis la libération collective de la parole des femmes. Démarre alors un état des lieux des violences sexistes et sexuelles dans les différents lieux de travail, dans la rue, dans le cadre intime : le constat est sans appel.


Cette année marque un tournant pour les militant·e·s féministes qui voient l’opinion publique évoluer, bien que doucement. Les manifestations, les actions de jour comme de nuit se multiplient, la vague violette prend de l’ampleur en France et un peu partout dans le monde, une maxime voit le jour : la révolution sera féministe ou ne sera pas !


Ce féminisme, il est intersectionnel, il prône la diversité, respecte les corps, les esprits, les cultures, les croyances et rompt avec les idéologies de “l’Ancien Monde”.

ON PARLE DE NOUS

  • loader

    15/07/20

    Les Fameuses diffusent la culture de l'égalité, apportent des idées nouvelles, mettent en visibilité les initiatives, les débats et incitent au passage à l'acte individuel et collectif.

  • loader

    17/08/20

    25 festivals des Pays de la Loire initient une campagne pour sensibiliser les publics sur une question de société, le respect de l’altérité, et prévenir ainsi les violences à caractère sexiste, raciste et homophobe lors des concerts.

  • loader

    26/11/2020

    COMPRENDRE ET PREVENIR LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES EN MILIEU FESTIF

    Modérateur•rice•s : Mélanie Masson

    Intervenant•e•s : Rachel Andreatta, Aude Kaboré, Anna Merigeaux

25 novembre

À l’origine de notre nom, une fête sexiste célébrée le 25 novembre dont nous avons souhaité détourner le sens au profit de la journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes (et plus largement aux personnes sexisé·e·s). Exit les chapeaux verts et jaunes, nous levons le poing pour défendre nos droits et lutter contre les dominations patriarcales.


En bref, nous sommes animé·e·s par de nombreux combats et riposterons jusqu’à ce que nos voix soient entendues ! Voici ce pourquoi nous avons créé l’association qui travaille spécifiquement dans les milieux festifs et défend un féminisme intersectionnel et inclusif.


La culture du viol a toujours de beaux jours devant elle ? C’est sans compter sur l’action de toux·te·s les féministes qui se mobilisent aujourd’hui et militent quotidiennement en France contre les violences patriarcales. Il y a encore beaucoup de travail, mais nous sommes bien déterminé·e·s à ce que la honte change de camp et à rompre les systèmes de domination dans lesquels se complaisent leurs bénéficiaires.


En 2020, nous n’acceptons pas que Julie, victime de viols par une vingtaines de pompiers, se voit refuser le renvoi du procès en cour d’assise.

En 2020, nous refusons qu’Alice Coffin - victime de harcèlement, menacée de viol et de mort - soit mise sous protection policière après avoir publié un livre féministe.

En 2020, nous refusons la mise en concurrence de la ligne d’écoute du 3919.

En 2020 nous refusons d’avoir pour ministre de l’intérieur un violeur (et acteur d’une politique totalitariste).

loader

D’après le service de la statistique du ministère de l’intérieur, 1746 infractions d’outrage sexiste ont été enregistrées depuis la création de la loi en 2018.*


Le harcèlement de rue **

Selon une récente enquête menée par Les Glorieuses, 3 jeunes filles sur 4 ont déjà été suivies dans la rue pendant une partie ou l’intégralité de leur trajet.**


Le harcèlement sexuel au travail ***

  • 30% des femmes déclarent avoir subi du harcèlement sexuel au travail,
  • 1 femme sur 7 déclare avoir subi une agression sexuelle au travail,
  • 1 femme sur 4 en a parlé à un·e membre de la direction.
  • Les comptes Balance ton stage, Balance ta rédaction et Balance ton agency rassemblent des témoignages de harcèlement au travail.


Les violences conjugales (en 2019) ****

  • 146 femmes ont été tuées par leur partenaire ou ex-partenaire, soit 1 femme tous les 2,5 jours ; 41% avaient subi des violences antérieures,
  • 213 000 femmes majeures déclarent avoir été victimes de violences physiques et/ou sexuelles par leur conjoint ou ex-conjoint sur une année ; moins d’1 victime sur 5 déclare avoir déposé plainte (2018),
  • 88% des victimes de violences commises par le partenaire enregistrées par les services de police et de gendarmerie sont des femmes.


Viols et tentatives de viols ****

  • 94 000 femmes majeures déclarent avoir été victimes de viols et/ou de tentatives de viols sur une année :

- 9 victimes sur 10 connaissent l’agresseur,

- 1 victime sur 10 déclare avoir déposé plainte (2018),

  • 86% des victimes de violences sexuelles enregistrées par les services de police et de gendarmerie sont des femmes.


Violences envers les personnes LGBTQIA+

  • En 2019, en France, 55% des personnes LGBTQIA+ déclarent avoir déjà subi des violences physiques ou verbales dans leur vie *****,


Violences racistes

  • Les actes racistes sont en hausse de près de +40% en France, en 2019******



* Service de la statistique du ministère de l’intérieur - les chiffres sur les outrages sexistes

** Enquête des Petites Glo - harcèlement de rue chez les jeunes filles

*** Egal’actu - harcèlement sexuel au travail - les chiffres clef

**** La lettre de l’observatoire des violences faites aux femmes - novembre 2020

***** Observatoire des LGBTphobies - état des lieux 2019

****** Rapport de la commission nationale consultative des droits de l’Homme - rapport sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophbie